Accueil Agenda Répertoire Discographie - presse Galerie photos Média Contact

Le Retour de la Paix – Cantates et concerts royaux – Montéclair – Clérambault

Soprano solo

Le Parlement de Musique
Direction : Martin Gester

Enregistrement : Juin 2011
Label K617

5 Diapasons

With Dorothy Leclair, dramatic soprano whose intelligence is matched only by her communicative style : we have not heard the last of her.

(Earlymusicnews.org)

JPEG - 77.8 ko

 

Ténèbres du premier jour - Leçons de Ténèbres de Couperin

Soprano solo

Les Demoiselles de Saint-Cyr
Direction : Emmanuel Mandrin

Enregistrement : 2009
Ambronay éditions

ffff Télérama

Le frais soprano de Dorothée Leclair, révélée dans Lully par Hugo Reyne, est par exemple plus charnu, plus vibrant, plus ostensiblement puissant, aussi, que ses antécédents. Ses moyens expressifs diffèrent d’une Raphaële Kennedy ; mais à vrai dire, la comparaison n’a guère d’intérêt. La ferveur avec laquelle s’engage cette voix large, riche d’une belle palette de couleurs convainc de son intelligence de l’œuvre et de l’instinct de Mandrin pour choisir ses interprètes. Jeune et enthousiaste, Leclair donne à la Première Leçon de Couperin un corps rare et lumineux, à défaut de la subtilité plus introvertie de certaines des grandes versions de l’œuvre (Gérard Lesne notamment). Mais, signe des temps, Dorothée Leclair chante aussi Schubert… Son « Plorans, ploravit in nocte » par exemple, accompagné, chose inédite, du tremblant fort de l’orgue historique de Saint-Antoine l’Abbaye — autre choix judicieux —, est assurément l’un des plus poignants de la discographie et s’épaissit d’une expérience lyrique aussi assumée que respectueuse.

Critique internet Qobuz (A.S.Jacouty)

Ambronay : les jeunes filles et la mort ; (…) Parmi elles, les spectateurs ont succombé à l’interprétation de Dorothée Leclair, dont la voix expressive se projette avec aisance sur tout le registre.

(critique du concert, Le Progrès - Lyon)


 

La Pellegrina - Intermedii 1589

Soprano 1 solo

Capriccio Stravagante/ Collegium Vocale Gent
Direction : Skip Sempé

Enregistrement public / Palais des beaux arts de Bruxelles / mai 2007
Label Paradizo

Dans le prolongement d’une production montée la saison dernière dans le cadre de BozarMusic, Skip Sempé en propose ici une réalisation extrêmement convaincante. Son Capriccio Stravagante (devenu Capriccio Stravagante Renaissance Orchestra) est rejoint par d’excellents solistes (notamment Dorothée Leclair, Stéphane Van Dyck ou Pascal Bertin), mais aussi par le Collegium Vocale de Gand qu’on ne présente plus. Un véritable feu d’artifice musical, prolongé en bonus par un CD d’interviews explicatives.

(La Libre Belgique - lalibre.be)

Monika Mauch et Dorothée Leclair affrontent avec élégance l’écriture ornée des Monodies de soprano.

(Diapason)

Molto efficaci anche i solisti, tra cui il soprano dorothée Leclair, bravissima nei virtuosismi.

(Orfeonellarete.it)


 

Le Ballet des Arts - Lully

La Felicité / Thétis / Diane

La Simphonie du Marais
Direction : Hugo Reyne

Enregistrement : 2008
Label Accord

Dorothée Leclair, Thétis divinement malicieuse quand elle dit « Je n’ose ».

(Muse Baroque, le Magazine de la musique baroque)

Bij de zangers klinkt sopraan Dorothée Leclair jong en fris, me een heldere stem, zeker in het hoog register en dat is bijvoorbeeld ideaal voor het beeld van pastorale onschuld waarmee ’Le Ballet des Arts’ opent. In de ’buffo’ tableaus zoals ’La Navigation’ zingt zij met een vorm van muzikale humor in haar stem maar ze klinkt ten allen tijde erg gestileerd, met een zang die soms echt als in een keurslijf gestoken overkomt, zoals dat aan het hof van de zonnekoning de gewoonte was.

(Kwadratuur.be)


 
crédits